Solstice de l’instant

À force de regarder les paysages

Mes yeux sont devenus espace

Le vent a caressé ma peau

Et dévêtu de leurs images les pensées inutiles

Je me suis retrouvé nu face à la pierre du jour

Où le lézard du temps scandait l’âme du monde

sous un soleil de juin

Au solstice sacré de l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s