Rendez-vous avec Bernard Binlin Dadier

Un poète a passé le gué de la rivière des jours pour atteindre les rives de la nuit, là où les étoiles sont des fleurs et la terre un bel astre illuminé d’oubli. Que son nom résonne haut et fort « Bernard Binlin Dadier » dans le ciel et que les pluies prochaines nous abreuvent de sa poésie. Un poète d’Afrique est parti là-haut, dans la prairie jonchée de poésie, il va retrouver bientôt Marie Claire, poète elle aussi, partie il y a peu, amante de la belle parole et du silence, de ce tissage merveilleux entre étoile et vie. Si l’on écoute bien, peut-être les entendra-t-on rire et jouer dans la prairie.

Voici un poème de Bernard Binlin Dadier intitulé « Tu dors » dans lequel on respire la douceur, la beauté, l’amour et le mystère du sommeil et de la nuit:

Tu dors

La nuit est bien silencieuse.
Tu dors
Et je veille.

Tu rêves sans doute
Et moi j’égrène nos souvenirs
En t’écoutant respirer.(…)

Je suis le ciseleur des nuits étoilées ,
L’orfèvre des jours.
J’ai pour messagers les aurores,
Et l’arc-en-ciel des heures calmes. (…)

Je suis le vieux guetteur
Qui monte la garde sur les remparts.
La nuit est bien calme
Et tu dors…

( » Hommes de tous les continents »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s